5 raisons d’aller à Al Hoceima

Besoin de vous ressourcer ? De vous recentrer sur vos objectifs ? Direction Al Hoceima.

Aussi calme que belle, la ville offre un spot idéal pour la méditation. Dès notre arrivée, un sentiment de lâcher prise s’empare de nous de manière naturelle. Cette région est tellement différente de ce que nous avons l’occasion de voir au Maroc, qu’il serait dommage de ne pas sauter le pas.

Suivez le guide.

1- Le prix

Avant chaque voyage, nous faisons tous un petit tour sur le net afin de nous assurer que le déplacement est dans nos moyens. Les prix sont incroyablement bas. Le billet d’avion de Casablanca à Al Hoceima est à 800 dirhams aller/retour.

Sur place, les hôtels offrent aussi une grande diversité de prix. Ils sont en moyenne à 800 dirhams la nuit, pour ceux disponibles sur le net. Après vous pouvez tout à fait aller à l’aventure et toquer aux portes des petits hôtels au sein de la médina dans l’espoir de trouver une chambre.

Pour nous, le choix a été rapide : le Mercure Quemado Resort, à 900 dirhams la nuit, pour son emplacement unique. En effet, dans cet hôtel, toutes les chambres ont vue sur mer et sur la baie. Nous n’avons d’ailleurs pas regretté notre choix, puisque la mer s’invite jusque dans votre chambre, où vous pouvez, des heures durant, apprécier le spectacle incroyable de la nature.

Mercure Quemado Resort: 0539 842200.

 

2- La baie

La baie d’Al Hoceima, nous en avions entendu parler. Et bêtement nous avons pensé qu’il s’agissait d’une simple baie comme partout ailleurs. Si vous faites la même erreur que nous, détrompez-vous. Cette baie a tout d’abord été classée parmi les 10 plus belles baies du monde. De plus, Al Hoceima a été élue en 2015, 7ème plus belle ville du monde en ce qui concerne la beauté des plages, selon le guide mondial des cités urbaines.

Et nous comprenons pourquoi. En effet, la nuit, la baie est illuminée de lumières blanches qui la rendent encore plus belle. Le jour, les reflets de l’eau augmentent sa magnificence. Toute la journée, quelques vacanciers se détendent en bord de mer. Et là, non ne rigolez pas, nous sommes très loin des plages casablancaises où nous brandissons fièrement notre vieux parasol Coca-Cola. Les parasols sont aussi colorés qu’originaux, du rose à pois blanc, des rayures, du jaune… et personne, non personne, n’entoure son parasol de drap ou autre tissu pouvant gâcher le spectacle.

Nous pourrions facilement nous croire dans un pays étranger, et quelle fierté de nous dire que nous avons un tel spot au Maroc.

 

3-La plage Quemado

Puisque nous en sommes à parler de la plage, parlons de ses activités. Sur place, de nombreuses activités sont proposées. Du kayak, zodiac, pédalo, jet-ski… A titre d’exemple, le zodiac est à 400 dirhams pour une heure. Bouazza, le responsable, ancien champion de la région, vous emmène à l’arrière de la baie, où vous pouvez découvrir un coin de paradis incroyable. Vous serez seul au monde et aurez l’occasion de faire tous les plongeons que vous avez pu voir dans les reportages télévisés. L’eau est transparente et fraîche à n’importe quelle heure de la journée.

Le pédalo et le kayac sont aussi deux activités très intéressantes pour ceux qui préfèrent tenir les rênes et faire du sport en s’amusant. Attention toutefois aux coups de soleil. C’est tellement agréable, qu’on pourrait y rester toute la journée. Une crème solaire est donc de mise.

Pour prévoir vos activités: Bouazza Playa Quemado, 0636 237664.

 

4-Le cimetière de la tolérance

Oui, c’est un petit glauque de parler de cimetière en vacances, mais celui-ci est particulier. Sur place, demandez le cimetière des trois religions. Vous avez bien lu, dans ce cimetière, des personnes de confessions musulmane, juive et chrétienne sont enterrées ensemble. Preuve de la tolérance sans failles des habitants d’Al Hoceima.

Autre signe de tolérance, que nous avons particulièrement apprécié, l’indépendance des femmes. Au petit matin, sur la plage Quemado, nous pouvons apercevoir de nombreuses femmes seules, venant avec leur sac à dos et leur serviette faire quelques plongeons avant de commencer la journée. Le soir, tard, des jeunes filles se promènent aussi seules sans être dérangées ni apostrophées. Une ville où il fait bon vivre !

 

5-Trouver le Balbuzard pêcheur

Al Hoceima-balbuzard-pecheur-vacances-activites-quemado-playa-miam.ma

Le rapace est oiseau rare. Et selon, Anouar Akkouh, organisateur d’événements touristiques et ornithologue dans l’âme, cet oiseau a été aperçu à plusieurs reprises près de la tour de Senhaja à Torres (région d’Al Hoceima). D’ailleurs, l’excursion jusqu’à la Tour est parfaite pour les férues d’Histoire. Elle est actuellement en pleine rénovation, et vous pourrez y trouver un observatoire ornithologique. Ce projet est réalisé par l’Agence pour la promotion et le développement du Nord avec l’appui financier de l’Union Européenne.

Pour plus de détails historiques : Anouar Akkouh de Safarif, anouar_akkouh@hotmail.com OU riftourism.com

 

Commentaire Facebook