Chef Rachid Fadili signe au Banyan Tree Tamouda Bay

Chef-Rachid-Banyan-Tree-Tamouda-Bay-miam.ma

Si Chef Rachid a disparu de nos radars casablancais, c’était pour nous concocter une surprise au Banyan Tree. Détails…

Depuis Joleha, nous ne savions plus où était passé l’un de nos Chefs favoris. Quelle ne fût pas notre surprise de le retrouver au Banyan Tree Tamouda Bay. La dîner promettait d’être bon. Nous n’avons pas été déçus du déplacement.

En entrée, Chef Rachid nous a proposé un guacamole aux fraises. Si, si, vous avez bien lu. Du salé et du sucré dans un même plat et c’était succulent. Pour avoir suivi le parcours de ce Chef cuisto, nous pouvons affirmer avec certitude qu’il sait prendre des risques tout en respectant nos traditions culinaires.

Lire aussi: PORTRAIT-Chef Rachid Fadili: De Joleha le jour à Jannah le soir

Le plat du Banyan Tree Tamouda Bay

Le dîner se poursuit avec un risotto aux champignons. Très crémeux, fondant et à peine salé afin de laisser libre cours aux goûts du client. Après 20 minutes, ce plat était encore très chaud, mais impossible de faire patienter nos papilles curieuses. Un plat comme ça et vous avez votre dose pour la journée. Consistant, il se mange tout de même sans faim.

Ajouter un dessert à tout cela ? Impossible crie le ventre, allons-y hurle le cœur. Nous ne nous arrêterons en effet pas au plat de résistance. Et nous avons eu raison !

Le dessert est arrivé avec son lot de commentaires positifs. Il s’agissait en fait d’un croustillant au caramel beurre salé. La pâte feuilletée n’était absolument pas dure, croustillante comme il se doit. Le beurre salé à peine prononcé agrémente ce dessert des plus délicieux. Si à première vue, le plat a l’air calorique (oui il l’est !), il n’en reste pas moins très léger en bouche.

Chaque plat proposé lors de ce dîner a été un hymne à la bonne cuisine. Un mélange bien de chez nous et de mille autres lieux.

A propos de Chef Rachid Fadili

C’est en 1999 que ce jeune chef d’exception fait ses premières armes en cuisine. Il est alors en France et travaille auprès du chef français étoilé Georges Blanc, à Bourg en Bresse.

Si ce premier nom vous donne déjà le vertige, attendez de lire le reste.

Le talent certain de Rachid le mène très rapidement dans les cuisines de… Paul Bocuse ! Il deviendra sous-chef au sein de la Brasserie de L’Est à Lyon. Alors qu’on ne pourrait pas espérer mieux dans une carrière que de travailler avec de grands noms du milieu, Rachid Fadili ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Sa prochaine destination sera Genève, en tant que Chef du Mandarin Oriental. Nous connaissons tous le niveau qualitatif de la cuisine française, mais nous vénérons l’exigence suisse ! Après s’être forgé un nom sur la scène gastronomique internationale, Rachid Fadili décide de retrouver ses racines à Marrakech, en tant que Chef exécutif au Comptoir Darna.

Commentaire Facebook