Il construit un mur de fromage pour contrer Trump

trump-fromage-cheesewall-fromage-miam.ma

Alors que le fameux mur de Trump, séparant les Etats-Unis du Mexique, s’étend déjà à plus de 1.000 kilomètres, les contestations vont aussi bon train.

Sur les réseaux sociaux, les contestations anti-Trump et contre son mur ne cessent de croître. L’artiste Cosimo Cavallaro, originaire du Canada et résidant à Los Angeles, a décidé de faire entendre sa voix de la plus originale des manières.

C’est ainsi que, le 25 mars dernier, il a réalisé un mur en briques de fromage. Soyons francs, ça choque, mais pas tellement quand on connaît l’œuvre passée de l’artiste. En effet, Cosimo Cavallaro a l’habitude de faire parler de lui pour ses démonstrations food. Son Jésus en chocolat lui valût d’ailleurs les foudres de l’Eglise, qui fît fermer l’exposition en 2007.

Un mur anti – Trump aux drôles d’odeurs

cheesewall-fromage-mur-trump-miam.ma

Après tout cela, il décide de s’en prendre au très controversé Donald Trump. Sur le site de l’artiste, le projet porte le nom de Cheese Wall. Il y explique avoir utilisé une denrée commune qui change de forme et périt avec le temps. Contrairement au mur que Trump construit entre les Etats-Unis et le Mexique, qui lui ne changera pas de forme et n’a pas de date de péremption.

Lire aussi: Cupcakes au fromage: la recette en 10 minutes

Son mur est réalisé à base de briques de cotija, l’équivalent de la feta au Mexique. Un des seuls fromages à avoir un goût et une odeur assez prononcés. Il s’agit uniquement d’un fromage périmé et donc impropre à la consommation. 200 blocs, pour être plus précis, de fromage périmé. Un gâchis penseriez-vous ? “Vous pouvez voir du gaspillage dans ce mur, mais vous n’arrivez pas à voir où est le gâchis dans un mur à dix milliards de dollars ?”, déclare l’artiste à The Takeout.

Son objectif ? Très simple, collecter 300.000 dollars, ce qui lui permettrait de créer le mur de 1.000 pieds de long.

 

Commentaire Facebook