5 conseils pour arrêter définitivement la malbouffe

On mange vite, on est des pros de la malbouffe, on oublie souvent de déguster, mais rappelez-vous: manger mieux, c’est vivre mieux.

 

On bannit tout ça

Juste pour qu’on soit d’accord, la malbouffe c’est des aliments diététiquement mauvais et à faible valeur nutritive. C’EST A DIRE : les sodas, pizzas industrielles, hamburgers, barres chocolatées, hot-dogs… Y’a pas grand chose finalement.

 

C’est miiignooon

Votre forme change et vous ne savez pas pourquoi ? Eh bien vous consommez beaucoup trop de sucres et de mauvaises graisses, de la malbouffe quoi. Oubliez les plats tout prêts, riches en graisses et en sucres rapides, mauvais pour la santé et la ligne. Oubliez aussi les graisses végétales telles que l’huile de palme ou de maïs (vous en trouverez dans les frites industrielles par exemple).

Et rappelez-vous: les graisses et le sucre favorisent l’obésité, le diabète et les maladies cardio-vasculaires.

 

Home made Vs malbouffe

Faire une sauce tomate à l’aide d’huile d’olive et de tomates locales, c’est tout de même mieux qu’un pot tout prêt dont on ne connaît pas l’origine et les composants.

Aussi, favorisez des produits de saison qui n’ont pas été congelés.

 

5 fruits et légumes par jour

Ils ont beau le répéter, ça ne passe pas. C’est pourtant simple. 5 fruits et légumes par jour- frais, 3 produits laitiers: lait, yaourt et fromages, du pain ou des produits céréaliers à chaque repas, de la viande, du poisson, ou des oeufs une à deux fois par jour. On est à des années-lumière de la malbouffe là !

 

Premier repas salé

N’hésitez pas à prendre un repas salé dès le début de la journée ou à la fin d’une journée de jeûne, cela évite les fringales. Favorisez aussi les protéines le matin en mangeant un œuf.

Appliquez ces cinq règles et vous verrez, vous vous y habituerez très vite!

Lire aussi: Jogging: 5 raisons de se (re)mettre à courir

 

Commentaire Facebook