City Club en force lors du Salon international du sport et des loisirs

Beaucoup y sont allés, beaucoup l’ont raté, mais tous veulent une prochaine édition.

Une partie musée, une partie entreprises… le Salon international du sport et des loisirs (SISL) n’a rien à envier aux plus grands. Pour notre part, fans de bien-être c’est un stand qui a attiré notre regard.

Déjà parce qu’il était immense (plus de 500 mètres carrés) et orange, mais pas que ça. Ce stand proposait des Masterclass en compagnie de coachs nationaux et internationaux. Vous l’aurez deviné, nous parlons là de l’acteur majeur du fitness et du sport au Maroc, on a nommé City Club.

Nous avons eu droit à une programmation unique, à savoir des cours de méditation et de yoga, des cours de Body Attack, zumba, cardiotraining, pilate, TBC… Bref, tout ce dont on a droit tous les jours chez City Club.

Pendant trois jours (30 septembre au 1er octobre), les amoureux du sport ont eu un avant-goût de l’offre de l’enseigne sportive. Ce qui nous a marqués tout de même, c’est la diversité des coachs présents. De grands noms étaient de la partie tels que Smail Boudjennah, Gabriel Zampetti, Ayoub Ouard, Leatitia Vital, Ayoub Ayabi Hanine, Martial Pustoch, Mounir Mrabeti, Mounir Fit, ou encore Khalid Fit Ekkhairi.

Lire aussi: City Club participe aux Ftours du Coeur

City Club a fait les choses en grand lors du salon, se positionnant ainsi comme l’entreprise incontournable du sport marocain. Il n’y a pas qu’au salon que l’entreprise met le paquet. En effet, s’il n’y a aujourd’hui que 20 établissements City Club, le chiffre doublera à fin 2017 et atteindra les 60 clubs d’ici 2018.

Nous trouverons ainsi City Club à Rabat, Casablanca, Salé, Mohammedia, Marrakech et Tanger. Agadir, El Jadida et Kénitra ne seront pas en reste. Justement ces villes apparaissent dans le nouveau plan d’action de l’entreprise.

Preuve que les 2450 dirhams annuels demandés par City Club font des émules.

Commentaire Facebook