Palmeraie Country Club : un Ftour digne des mille et une nuits

Je me souviens d’une scène du dessin animé « le Noël de Mickey », quand un génie glouton apparaît entouré de plein de bonnes choses à manger.

Au Palmeraie Country Club de Bouskoura, ce sentiment était le même qu’en visionnant ce film. Beaucoup de belles et bonnes choses et on ne savait plus que manger.

Oubliez les Ftours habituels, fermez les yeux et imaginez.

Entrez dans un monde féerique où aucune couleur n’est trop criarde, aucune odeur d’encens trop forte et où tout est à sa place.

Au prolongement du couloir d’entrée, un buffet gigantesque vous attend. Des jus détox vous sont proposés sur le côté, noyés dans des glaçons pour rester au frais. Au fond, un homme sert le thé, assis sur un tapis, entouré de pouffe, façon Maroc vintage. Le tout sous une lumière tamisée très reposante.

Le décor est planté, mais vous imaginez bien que je n’en ferais pas tout un fromage si le buffet ne valait pas le détour.

Palmeraie Country Club Bouskoura

Le buffet de mes rêves

Retour en enfance, avec cette impression d’avoir beaucoup de bonnes choses à manger. A la différence près qu’aujourd’hui je peux TOUT manger.

Et je n’ai pas hésité une seconde. Je vous conseille de prendre la plus grande assiette, car il y a beaucoup de choix. Vous avez d’un côté les mets salés avec des plats exceptionnels tels que le quinoa, le carpaccio de poisson, la salade tomate mozzarella des dizaines de plats de légumes, des champignons gros comme une tête de bébé…

Du côté sucré… j’ai failli suffoquer ! Des dizaines et dizaines de gâteaux aussi colorés qu’appétissants. Du rouge, du vert, du jaune, du blanc, de la crèèème… bon j’arrête !

Ayant tout de même un regard sur ma balance, je décide de me servir des choses saines en composant mon assiette de carottes cuites à l’huile, des champignons, du quinoa et quelques tomates cerises.

La dégustation

Vous me connaissez, quand ce n’est pas bon je le dis, preuve à l’appui !

Eh bien là, mes papilles capricieuses cherchaient le défaut… mais rien ! Les légumes sont bien cuits, ni trop durs, ni trop moux. Les plats sont très bien assaisonnés, ils ne sont pas gras et même assez légers.

Laissons tomber la balance, ce soir je veux profiter. Retour au buffet pour me servir un dessert. En route, je me rends compte qu’il y a une autre salle où sont servis des mets marocains tels que le betbout, msemen, beghrir… mais aussi des tagines. Face à cela, un cuisiner vous confectionne des sushis. On fait le tour du monde en un ftour !

Trop c’est trop ! Je ne sais plus où donner de la tête, je préfère donc me faire servir un verre de thé et prendre l’air sur une grande terrasse surplombant le projet immobilier de l’entreprise. C’est tellement apaisant, je me verrais bien quitter Casablanca pour le Palmeraie Country Club.

 

Allez on y retourne. Vous pensiez que j’avais fini ? Jamais ! Je prends-presque- un dessert de chaque pour gouter de tout. Ils sont tous très goûteux et fondants. Il y a des desserts au chocolat blanc ou noir, aux fruits, au citron (très léger), et… à la crèèème !

En gros, pour 390 dirhams, j’ai pris mon Ftour, j’ai dîné et j’étais dans l’incapacité d’ajouter quoi que ce soit en rentrant chez moi.

Cet endroit féerique est agrémenté d’un service irréprochable. Les serveurs sont aux petits soins et n’hésitent pas à vous demander s’ils peuvent vous aider à améliorer votre repas.

Je sors avec le sourire en pensant que c’était fini et là surprise. On me tend un bon en m’annonçant que pour tout Ftour, le Palmeraie Country Club Bouskoura vous offre une réduction de 30% pour un spa.

Je suis conquise !